1. Home
  2. Au quotidien
  3. Entourage
  4. Les éducateurs sportifs

Les éducateurs sportifs

Vous entraînez un enfant hémophile

L’hémophilie est un trouble de la coagulation qui peut causer des hémorragies prolongées et plus fréquentes. En cas de coupure, le sang ne s’écoule pas de manière plus abondante mais l’hémorragie peut durer plus longtemps. La plupart des blessures superficielles ne sont pas graves et se soignent assez facilement. Votre attention devra se porter vers les blessures internes qui ne se voient pas nécessairement à l’œil nu.

Un enfant atteint d’hémophilie peut donc vivre et s’amuser comme tous les enfants de son âge. Le sport ne lui est pas interdit. Bien au contraire ! Le sport lui est tout particulièrement recommandé car il permet de développer ses muscles et de préserver ses articulations.

Seuls quelques sports, plus dangereux, lui sont déconseillés.

En cas de problème, votre rôle sera d’avertir les parents. Pour les blessures superficielles, les premiers soins sont les mêmes que pour tout autre enfant. Pour les autres blessures, il est nécessaire de prodiguer des soins médicaux appropriés.

Les enfants hémophiles doivent être traités comme tout autre enfant, il faut juste être un peu plus vigilant avec eux. N’hésitez donc pas à parfaire vos connaissances pour apprendre à identifier et à connaître les gestes adaptés à chaque type de saignements. Plus vous en savez, mieux c’est.

Avant et après le sport

L’échauffement et les étirements sont particulièrement importants pour l’ enfant hémophile afin de prévenir les blessures. Il est donc nécessaire de toujours commencer par échauffer les muscles pendant 5 à 10 minutes. Après l’échauffement, les étirements sont de rigueur. D’abord tout le corps, puis les groupes musculaires qui seront utilisés pendant l’activité. Pendant 5 à 10 minutes également. Après le sport, il est important de bien détendre les muscles, de la même façon mais à un rythme moins soutenu.