1. Home
  2. Premiers soins

Premiers soins

Quels gestes pour quels saignements ?

Bon nombre de petits incidents que l’on pourrait redouter sont en fait faciles à traiter. Les gestes des premiers soins suffisent généralement pour arrêter les saignements. Les problèmes plus importants nécessitent des soins médicaux immédiats.

les saignements modérés

Les coupures, éraflures et ecchymoses

Impossible d’éviter les petites ecchymoses, les coupures et les éraflures. Elles sont souvent superficielles. Et il ne faut en général pas s’en alarmer : celles-ci ne posent pas beaucoup plus de problèmes pour les personnes hémophiles que pour les autres.

En cas de coupure, d’éraflure ou d’ecchymose :

  • Mettez des gants de protection
  • Nettoyez avec un antiseptique cutané
  • Posez une compresse stérile
  • Pressez fermement la blessure jusqu’à l’arrêt de l’hémorragie
  • Appliquez ensuite un pansement adhésif
  • Si la blessure saigne toujours après 20 à 30 minutes
    • Faites une injection de facteur de coagulation si vous connaissez la procédure et contactez votre centre de traitement pour des conseils supplémentaires éventuels
    • Contactez les parents, le centre de traitement, ou l’infirmière

Les entailles profondes, qui pourraient nécessiter des points de suture, doivent être couvertes en appliquant les gestes ci-dessus. La personne hémophile doit ensuite se rendre à son centre de traitement pour y être soignée.

Les saignements du nez

En général, les saignements du nez ne sont pas graves. Chez les personnes hémophiles, les mesures à prendre sont les mêmes que chez les autres :

  • Restez assis bien droit ou penchez légèrement la tête en avant
  • Exercez une pression ferme sur la narine concernée
  • Tenez la pression 10 à 20 minutes
  • Si le nez saigne toujours après 20 à 30 minutes :
    • Faites une injection de facteur de coagulation si vous connaissez la procédure et contactez votre centre de traitement pour des conseils supplémentaires éventuels
    • Contactez les parents, le centre de traitement, ou l’infirmière

Les saignements dans la bouche

Les saignements qui surviennent dans la bouche sont plus difficiles à traiter.

  • Mettez des gants de protection
  • Exercez une pression ferme sur le point de saignement à l’aide d’un tissu propre imbibé d’eau froide
  • Maintenez la pression 20 minutes
  • Si la blessure saigne toujours après 20 à 30 minutes :
    • Faites une injection de facteur de coagulation si vous connaissez la procédure et contactez votre centre de traitement pour des conseils supplémentaires éventuels
    • Contactez les parents, le centre de traitement, ou l’infirmière

Parfois, sucer un cube de glace peut être efficace. Pour les plus petits, préférez une sucette glacée en raison du risque d'asphyxie. Mais le plus souvent un saignement dans la bouche nécessite une visite au centre d’hémophilie.

Les saignements à risque

Les saignements articulaires et musculaires

Les saignements articulaires et musculaires sont souvent difficiles à déceler. Ils apparaissent le plus souvent dans l’épaule, le coude, le poignet, la hanche, le genou et la cheville.

Les saignements articulaires ou musculaires doivent être traités par une injection de facteur de coagulation le plus vite possible.

En attendant, appliquez la méthode RICE :

  • Repos : allongez-vous
  • Immobilisation et glace : évitez de bouger la partie du corps concernée et appliquez de la glace (maximum 20 minutes)
  • Compression : enveloppez le membre d’une bande élastique
  • Élévation : élevez le membre concerné

Ne donnez/prenez jamais de médicament contenant de l’aspirine (acide acétylsalicylique) ou tout autre anti-inflammatoire non stéroïdien (comme de l’Ibuprofène) : ces substances ralentissent la coagulation et aggravent la situation

Les hémorragies à risque

Les hémorragies à la tête, au cou, à la gorge, les hémorragies thoraciques ou abdominales peuvent mettre la vie en danger. Elles nécessitent des soins immédiats.

Avertissez immédiatement les parents ou rendez-vous directement au centre de traitement, même en l’absence de symptômes : ceux-ci ne sont pas toujours immédiats.

Toutes les lésions à la tête doivent être considérées comme graves : la possibilité d’un saignement dans le crâne existe toujours.

En cas d’inquiétude, d’incertitude ou de besoin d’aide, appelez toujours le centre d’hémophilie

Une personne hémophile prévoyante aura à portée de main, une trousse de secours pour parer aux saignements bénins éventuels.

La trousse de secours

  • Facteur anti-hémophilique
  • Pommade anesthésiante et antalgiques, anti-fibrinolytique
  • Sérum physiologique
  • Désinfectant non alcoolisé
  • Pansements stériles
  • Compresses
  • Mèches hémostatiques
  • Poches glacées
  • N° de téléphone du CTH
  • Carte d’hémophile